En attendant Bojangles. Olivier Bourdeaut. Editions Finitude 💛💛💛💛

En attendant Bojangles par Bourdeaut

Il n’est jamais trop tard pour livre un livre….
En attendant Bojangles fait partie de ceci. J’avais entendu parler de ce premier roman ayant eu des prix, un tapage médiatique. de ce fait une petite méfiance me tenait à l’écart de cet ouvrage.
Et puis il y a quinze jours Olivier Bourdeaut était présent à La Grande Librairie pour présenter son deuxième roman Pactum Salis.
Et là , l’auteur m’a donné envie de rentrer dans son monde. Donc autant commencer par En Attendant Bojangles.
Direction la Médiathèque , le livre était disponible. Je n’avais pas le souvenir d’un roman si court.
Tout a été dit sur ce roman : l’histoire racontée par l’enfant avec des retours au journal du père George afin de recadrer nos sentiments et émotions , la Maman dont le prénom change au maximum tous les deux jours , Mademoiselle Superfatoire , animal de compagnie on ne peut plus étrange et puis en musique de fond ,la voix lancinante de Nina Simonenous chantant Mister Bojangles.
Ce qui m’a touché c’est le regard de l’enfant et son interprétation des événements. Comment un enfant entrevoit l’amour , la folie mais aussi le monde qui l’entoure. Comment interprète-t il tous les déménagements intérieurs de sa mère.
Ce qui m’ a ému c’est la passion absolue que se voue deux personnes et cette passion va être transcendée par les événements et la maladie.
Tout peut paraître loufoque avec l’échiquier géant , la tonne de courrier non lu et Mademoiselle Superfétatoire.
Mais il faut bien faire vivre cette folie si on ne veut pas se perdre.
Vu par l’enfant cela donne une vie légère , insouciante détachée des normes.
Vue par George et sa femme aux milles prénoms ne pas se perdre c’est vivre cette folie. George était loufoque ,déjanté et il a trouvé « mieux ». Il a trouvé plus fou que lui.
Et c’est avec cette folie qu’il vont construire la réalité de leur vie et non des châteaux en Espagne
Olivier Bourdeaut nous régale par son style , par sa finesse d’écriture et sa facilité à nous montrer la folie que ce soit à travers un enfant ou des adultes.
Chapeau Bas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s