555 de Hélène Gestern. Arlea 💛💛💛

555. 5.
Voici les deux chiffres que martèle ce roman
555 comme les 555 sonates écrites par Dominico Scarlatti.
5 comme le nombre de personnages principaux
L’auteur, Hélène Gestern n’a pas été jusqu’à faire un roman de 555 pages !
le bandeau de couverture nous apprend que ce roman a obtenu le grand prix RTL Lire et le grand prix Relay.
Des grands prix généralistes pour un roman qu’il est tout autant !
Vous comprendrez avec cette introduction que je n’ai pas été totalement emballé par ce roman
Cela reste une lecture agréable pour un été mais je pense que dans quelques mois les 555 sonates de Scarlatti seront oubliées.
Donc Scarlatti à écrit 555 sonates et l’un des 5 protagonistes de l’histoire découvre dans la doublure d’un étui à violoncelle une partition ancienne qui semble avoir été écrite par Scarlatti.
Ce protagoniste est Grégoire Coblence , ébéniste de son état.
Vont s’ajouter à Grégoire Coblence quatre autres personnages :
Giancarlo Albizon luthier et associé de Grégoire Coblence.
Manig Terzian claveciniste mondialement connue, ayant enregistrée l’intégrale des sonates de Scarlatti.
Rodolphe Luzin-Page, professeur universitaire de musicologie à la Sorbonne et à Harvard.
Enfin Joris de Jonghe collectionneur d’art.
Ces cinq personnages vont devenir tour à tour et de façon régulière et systématique les narrateurs du livre.
Chaque chapitre portant le nom du narrateur .
Il faut ajouter un sixième narrateur, anonyme et en voix off.
Tout est en place pour faire de ce roman un page turner et cela fonctionne bien. Rien à redire.
Comme je l’ai dit précédemment, ce qui m’à gêné, c’est le côté généraliste du roman. Les métiers, les personnages ne sont pas assez fouillés. Il y avait pourtant de l’originalité dans ces métiers : luthier, ébéniste, claveciniste.
Rapidement on devine qui est derrière la voix off.
On avance donc dans un roman dont on devine l’intrigue et pour lequel on n’a pas de quoi s’attacher aux personnages.
Un peu frustrant et je n’ai même pas écouté de Scarlatti ! le comble.


Hélène Gestern est une écrivaine française née en 1971. Elle vit et travaille à Nancy. Elle est enseignante-chercheuse à l’Université, où elle est rattachée à un laboratoire spécialisé dans l’étude du lexique. Elle co-anime à Paris une équipe de recherche et un séminaire consacré aux écrits personnels (autobiographies, journaux et correspondances).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s