Couleurs de l’incendie. Pierre Lemaitre. Albin Michel 💛💛💛💛

 

Couleurs de l'incendie par Lemaitre

Mes aïeux ! Quel livre !
Quel plaisir de se trouver au milieu des personnages de Pierre Lemaitre.
Celui ci est digne de Dumas et des meilleurs feuilletonistes de la fin du 19 ème siècle et du début du 20 ème siècle.
Autant Au revoir là-haut pouvait être dur , noir comme cette Grande Guerre qui sous tendait le livre , autant Couleurs de l’incendie est virevoltant , cynique , caustique et humoristique.
Attention la lecture de ce livre est addictive.On retrouve là toute la science que Pierre Lemaitre insuffle à ces polars.
Nous sommes en 1927. Marcel Péricourt , père d’Edouard l’un des protagonistes de Au revoir là-haut est décédé.
Le Tout Paris assiste aux obsèques de ce banquier à la tête d’un empire financier.
Derrière le cercueil , on retrouve Madeleine sa fille et Paul son petit fils ainsi que Charles Péricourt son frère.
Dans les intimes il y a encore Hortense , la femme de Charles ,Gustave Joubert le fondé de pouvoir de la banque Péricourt , Léonce Picard ,femme de chambre , André Delcourt précepteur de Paul .
Un événement cruel et tragique durant les obsèques va disloquer ce bel agencement et va placer certains sur le chemin de la cupidité , de la trahison ou d’autres sur le chemin de la ruine et du déclassement.
A partir de là Pierre Lemaitre va orchestrer avec maestria une histoire à la Dumas comme dans le Comte de Monte Cristo. Vengeance , déguisements , usurpation d’identité se mêlent les uns aux autres tout au long des chapitres du roman.
Ces chapitres qui baignent dans l’histoire de France des années 1920 / 1930.
Nous sommes au coeur de la crise de 1929 , au coeur du capitalisme mais aussi de la montée en puissance du communisme et du facisme.
Pierre Lemaitre se sert à merveille de cette Histoire de France pour faire vivre les complots et les vengeances de ces personnages. C’est caustique , cynique .C’est haut en couleur comme Solange Gallinato cette diva obèse et couverte de tulle dont le chant à capella mets le monde à ses pieds.c’est truculent comme cette nurse polonaise , Vladi qui irradie de vie. C’est beau élégant comme cette Léonce Picard dont la beauté n’a pas de limite ; cette beauté qui peut mener son petit monde où elle veut.
A la fin du livre Pierre Lemaitre met en perspective les différentes vies à venir de ces personnages et de ce fait les sort partiellement et totalement d’une suite
Sachant que Couleurs de l’incendie fait partie d’une trilogie commencée avec Au revoir là-haut , j’ai hâte de connaître la fin de cette trilogie.
En synthèse la lecture de Couleurs de l’incendie permet un grand et bon moment de lecture , pas prise de tête, mais de grande qualité et de respect de son lecteur.
Que demander de plus ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s