La maison de Bretagne de Marie Sizun . Arléa . 💛💛

Marie Sizun nous entraine dans La maison de Bretagne sise sur le bord de l’ocĂ©an Ă  l’ĂŽle tudy dans le sud Finistère.
c’est une maison de famille qui a reçu grands parents, parents et enfants. Des gĂ©nĂ©rations en partie disparus. Il reste aujourd’hui Claire et sa soeur Armelle. Armelle dont les nouvelles se font rare.
Claire , propriétaire de cette maison décide de la vendre.
Un dimanche d’octobre, en provenance de Paris elle sur L’Ile afin d’entamer les procĂ©dures de vente.
Une mauvaise surprise l’attend.
Nous allons suivre Claire pendant une semaine avant son retour Ă  Paris.
Cette semaine prĂ©vu pour mettre en vente la maison va se rĂ©vĂ©ler ĂŞtre une introspection sur sa vie, ses parents et sa soeur. L’absence d’un père , les relations houleuse avec sa mère et sa soeur Armelle.
J’ai eu beaucoup de mal Ă  croire Ă  cette histoire traitĂ©e en une semaine.
Comment en une semaine passĂ© d’un passĂ© enfoui Ă  : ma vie, ma lumière comme le disent les derniers mots du roman.
La psychologie des personnages est survolĂ©e et certaines situations sont un peu grotesques . Comment croire Ă  certaines proximitĂ©s relationnelles et Ă©motionnelles en si peu de temps qui font dire Ă  Claire qu’elle a une nouvelle famille.
Le tout aurait eu un autre poids avec un temps long.
Vu tout le passé enfoui revenant à la surface , Claire a du avoir une sacrée migraine à la fin de la semaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s