Watergang de Mario Alonso. Le Tripode. 💛💛💛💛

Mario AlonsoEAN : 9782370553126
LE TRIPODE (06/01/2022) 222 pages.

Watergang est un premier roman original et déroutant.
Par la forme de son roman Mario Alonso nous déconcerte. le titre du chapitre nous indique qui sera le narrateur des quelques pages qui vont suivre. Toujours des chapitres courts.
Donc nous connaissons le narrateur pour chaque chapitre. Quand le chapitre a pour titre Kim, Paul, Julia , Jens, John on est dans un univers connu.
Par contre quand le narrateur devient Middelbourg, roman, action, Nous, lande ou canal, on rentre dans un autre monde.
Et c’est lĂ , toute la rĂ©ussite de se premier roman.
Marion Alonso nous invite Ă  prendre un tout. Autour des personnages le lieu du Watergang est primordial; dĂ©dale de fossĂ©s et d’ouvrages de drainage du polder
Entre polders et canaux la petite ville de Middelbourg rĂŞve d’ailleurs. Un ailleurs que l’on peut deviner : les cĂ´tes anglaises.
Dans cette petite ville, un garçon de 12 ans : Paul. Il vit avec sa mère divorcée et qui travaille dans un supermarché. Il a une grande soeur qui est enceinte.
Milieu social simple. Des vies un peu esquintées.
Et dans cette grisaille, les rêves de Paul : il veut devenir écrivain. Il noircit des cahiers en courant le Watergang.
En faisant parler les personnages et les lieux , Mario Alonso crée une atmosphère naturaliste proche du cinéma des années 50.
Chacun est en recherche d’identitĂ©, de reconnaissance.
Est il possible de s’Ă©vader du polder, du Watergang. Ce polder, sous le niveau de la mer, entourĂ© de digues. Les cĂ´tes anglaises sont elles un mirage. Ou peut on espĂ©rer, envisager une autre vie.
L’auteur esquisse des rĂ©ponses.
La plus originale : les changements d’identitĂ© . Paul devient Jan quand il se voit Ă©crivain. Kim devient Birgit pour Paul. Julia la maman devient Super.
Ces personnages pour lesquels l’auteur a une tendresse particulière. Tendresse qu’il nous transmet pour faire de ce premier roman une rĂ©ussite


« Dans sa tĂŞte il y a du vent qui se forme et qui a besoin d’un nouveau couloir pour circuler. Je ne fais qu’exprimer avec des mots ce que son corps exprime pendant son sommeil. Et ce que son corps dit Jens le pense  » ( page 221 )



NĂ© quelque part en Espagne dans les annĂ©es 60, Mario Alonso arrive en France et se destine Ă  ĂŞtre handballeur professionnel. Il change bientĂ´t d’avis et devient guitariste dans un groupe de New Wave, puis vendeur de manteaux de fourrures et photographe dans une agence publicitaire, avant de se tourner vers le livre, Ă  cause des Ă©crivains amĂ©ricains qui ont fini par le pervertir. Il publie en 2021 Lignes de flottaisons, un recueil d’aphorismes rafraĂ®chissants Ă©ditĂ© en Belgique par Le Cactus inĂ©branlable. Un second opus est prĂ©vu en 2023. Aujourd’hui, l’auteur s’est fixĂ© un nouvel objectif, Ă©crire des romans paysages. Watergang est sa première vague.

Watergang

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s