Regardez nous danser de Leila Slimani. Gallimard. 💛💛💛

Regardez nous danser est le deuxième volet de la trilogie le pays des autres.
Dans cette trilogie Leila Slimani nous raconte la saga de la famille Belhadj. Dans le premier tome intitulĂ© la guerre nous faisions la connaissance d’Amine, jeune marocain envoyĂ© en France et en Alsace pendant la Seconde guerre mondiale. .Il rencontra Mathilde et celle ci le suivit au Maroc oĂą ils fondèrent une famille et une entreprise agricole.
Nous retrouvons cette famille avec ces enfants , Aicha et Selim en 1968.
Amine a fait de son domaine une entreprise florissante. Amine appartient à la nouvelle bourgeoisie dominante , proche de la royauté.
Aicha a fait ses études de médecine à Strasbourg et vit sa vie entre ses deux cultures.
Lors de la chronique du premier tome j’avait Ă©crit ceci :
J’ai ressenti dans ce roman comme une volontĂ© de la part de Leila Slimani de ne pas prendre parti et de mettre tout le monde dos Ă  dos afin de ne froisser personne et permettre la mise en place ce cette saga familiale.
Tout est ébauché mais sans véritable profondeur.
Pourtant que de thèmes porteurs ! La place de la femme dans la sociĂ©tĂ© marocaine, la marche vers l’indĂ©pendance, la construction d’un couple mixte, le lien au colonisateur.
J’espĂ©rais , les personnages installĂ©s, que le deuxième tome approfondirait les diffĂ©rents thèmes.
Malheureusement, j’ai le mĂŞme ressenti que lors de la lecture du premier tome. Beaucoup de thèmes abordĂ©s comme si il fallait cocher les cases : la royautĂ©, le pouvoir, la corruption, les attentats etc…
Bien évidemment ces évènements ont fait le Maroc et les Marocains.
Mais je trouve que Leila Slimani n’approfondi pas ces Ă©vĂ©nements Ă  la lumière de ces personnages.
Par contre Leila Slimani nous montre des femmes magnifiques , combattantes, libres et sensuelles.
Ces femmes qui me feront lire la fin de cette trilogie ou plutĂ´t saga

LeĂŻla Slimani, nĂ©e le 3 octobre 1981 Ă  Rabat au Maroc, est une journaliste et femme de lettres franco-marocaine. Son père est banquier et haut fonctionnaire marocain, secrĂ©taire d’État chargĂ© des Affaires Ă©conomiques de 1977 Ă  1979. Sa mère est mĂ©decin ORL et a Ă©tĂ© la première femme mĂ©decin Ă  intĂ©grer une spĂ©cialitĂ© mĂ©dicale au Maroc.
Après son baccalaurĂ©at, obtenu au lycĂ©e français Descartes Ă  Rabat en 1999, elle vient Ă  Paris en classes prĂ©paratoires littĂ©raires au lycĂ©e FĂ©nelon. Elle sort ensuite diplĂ´mĂ©e de l’Institut d’Ă©tudes politiques de Paris. Elle s’essaye un temps Ă  la comĂ©die (Cours Florent) puis choisit de poursuivre ses Ă©tudes Ă  l’ESCP Europe pour se former aux mĂ©dias. De 2008 Ă  2012, elle est engagĂ©e au magazine Jeune Afrique avant de se consacrer Ă  l’Ă©criture littĂ©raire mais continue des piges pour le journal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s