Celle qui parle d’Alicia Jaraba. Bamboo Editions Grand Angle. 💛💛💛💛

Malinalli , Marina, Malintzin, La Malinche… Celle qui parle.
A travers son roman graphique, Alicia Jaraba nous fait revivre Malinalli fille d’un chef dĂ©chu d’AmĂ©rique Centrale au XVI ème siècle qui restera dans la lĂ©gende comme la Malinche.
L’Histoire garde beaucoup de vides autour de l’histoire de la Malinche.
La première fois que j’ai entendu parler de la Malinche , c’est par une chanson.
Une chanson du groupe Feu!Chatterton.
Feu ! Chatterton nous invite Ă  partir avec eux dans cette chaleur enivrante de l’autre bout du monde.
Electro-Rock hypnotique, le groupe amène la transe, le sample saturĂ© qui tourne en boucle renforce cet effet. le texte est un dĂ©lire qui nous invite au voyage et Ă  la rencontre d’une femme indigène.
Et cette rencontre devient rĂ©elle sous les crayons et les couleurs d’Alicia Jaraba. Histoire , lĂ©gende ? La question n’est plus lĂ .
Devant nous une jeune fille qui va vivre le dĂ©part, l’esclavage en terre mexicaine. Malinalli a un don : la comprĂ©hension rapide des langues des ethnies. Celle qui parle
Et puis Cortes et les conquistadors arrivent au Mexique. Une nouvelle langue.
Malinalli est repérée par Cortes qui en fait son interprète. Malinalli devient Dona Marina.
Celle qui parle permet le lien entre les Espagnols et les ethnies.
Celle qui parle devient proche de l’occupant.
Celle qui parle est une jeune fille qui peut ĂŞtre dĂ©passĂ©e par les Ă©vènements.
Dona Marina aide le conquistador espagnol Hernán Cortès Ă  dĂ©faire l’Empire aztèque en conquĂ©rant le Mexique et sa capitale Tenochtitlan. Elle lui sert de traductrice, mais Ă©galement de conseillère en diplomatie locale et de maitresse.
Mais Dona Marina est aussi Malintzin , cette femme qui parle et qui saura aussi dire non et donner une voix aux femmes de son Ă©poque.
Au terme de son roman graphique, Alicia Jarabia nous rappelle que La Malinche reste un personnage controversĂ© de l’histoire du Mexique. Mais que ce qui nous a Ă©tĂ© transmis provient des conquistadors et des codex Aztèques.
« Dans tous les cas sa voix nous est restĂ©e muette. Et cela laisse beaucoup de vide dans l’histoire. J’ai voulu remplir ces vides pour construire ma propre Malinche » Elle est jeune, inexpĂ©rimentĂ©e, souvent dĂ©passĂ©e par les Ă©vĂ©nements. Mais elle est surtout , je l’espère humaine. « 
Et bien c’est totalement rĂ©ussi.
Par le graphisme , les regards , les couleurs , la poĂ©sie Alicia Jarabia nous campe une Malinche humaine, tellement humaine au prise avec l’esclavage, l’occupant mais aussi avec sa condition fĂ©minine.
Celle qui parle, une voix parfois maladroite mais UNE VOIX qui Ă  l’Ă©poque n’avait pas droit de citĂ©.
Native des contrées
Où Cortés est venu
Trouver haine et fortune
Tu sais de mémoire ancienne
Te méfier des braves
de leur soif inopportune !
Combien de lâches sont venus ici
Courir chimères à coup de fusils ?
Ivres de gloire ont-ils pensé que ton coeur
Serait conquis percé de flèches et de rancoeur
Comme tes cĂ´tes mexicaines !
La Malinche. Feu! Chatterton

Alicia Jaraba Abellán est une dessinatrice espagnole de bandes dessinées. Elle a obtenu plusieurs titres dans des concours de bandes dessinées espagnols
LIRE
“Fille d’un chef déchu, offerte comme esclave, elle est devenue l’une des plus grandes figures féminines de l’Histoire.” XVIe siècle. Malinalli est la fille d’un chef d’un clan d’Amérique centrale. Peu de temps après la mort de son père, elle est vendue à un autre clan pour travailler aux champs et satisfaire la libido de son nouveau maître.
Un jour, d’immenses navires apparaissent à l’horizon, commandés par Hernan Cortez, obsédé par la recherche d’or. Le conquistador repère Malinalli et son don pour les langues. Elle sera son interprète et un des éléments clés dans ses espoirs de conquête. Elle sera également celle qui aura le courage de dire un mot interdit aux femmes de son époque : non !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s