Près de la mer d’Abdulrazak Gurnah. Denoel. 💛💛

Près de la mer par Gurnah

Voici un roman qui m’a perdu. C’est délicat de dire cela quand il s’agit d’un écrivain qui a reçu en 2021 le Prix Nobel. et pourtant je n’ai pas accroché au récit d’ Abdulrazak Gurnah.
Je suis resté surs les bords de ce livre. A aucun moment je n’ai réussi à m’inscrire dans le récit qui est proposé.
Pourtant ce récit devait être intéressant et attachant. Intéressant par la dénonciation du colonialisme britannique en Afrique de l’Est. Abdulrazak Garnah est tanzanien, né à Zanzibar et c’est dans ces pays et en Angleterre que se déroule l’action de son roman.
Roman écrit en 2001.
Un jour de 1994 Saleh Omar débarque à Londres afin de demander l’asile. Pour des raisons que l’on apprendra plus tard il se présente à la douane avec un faux passeport au nom de Mahmud.
Par un concours de circonstance le fils du vrai Mahmud va apprendre que quelqu’un a profité de l’identité de son père.
Ils vont se rencontrer et se raconter leurs vraies histoires.
Rien de bien compliqué dans le « scénario  » et pourtant je me suis perdu entre les personnages , les lieux.
Impossible de me raccrocher. Un sentiment de confusion dans l’écriture et les personnages.
Le Times dit pourtant en quatrième de couverture : « On ose à peine respirer en lisant ce livre, de peur de briser la magie. « 
Je n’ai malheureusement trouvé aucune magie dans la lecture du roman. J’étais plutôt perdu dans un labyrinthe .

Abdulrazak Gurnah - BUZZAFRIK

Abdulrazak Gurnah1, né le 20 décembre 1948 Ã  Zanzibar, est un romancier tanzanien Ã©crivant en anglais et vivant au Royaume-Uni. Ses plus célèbres romans sont Paradise (1994), présélectionné pour le Booker et le Whitbread PrizeDesertion (2005) et By the Sea (2001), présélectionné pour le Booker et pour le Los Angeles Times Book Prize2.

En 2021, il reçoit le prix Nobel de littérature pour son œuvre mettant en lumière le colonialisme et, selon le comité Nobel pour « son récit empathique et sans compromis des effets du colonialisme et le destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents »3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s