L’âge des amours égoïstes de Jérôme Attal. Robert Laffont. 💛💛

L'âge des amours égoïstes par Attal

Page 206 du roman de Jérôme Attal L’âge des amours égoïstes.
Il est demandé à Nico, personnage principal du roman ce qu’il pense du dernier roman d’Ignacio. Et voici sa réponse :
« Il raconte parfaitement une histoire qui ne m’intéresse pas. C’est suffisamment bien écrit pour que je sois pris en otage par un récit dont je pourrais très bien me passer. il ne m’en restera pas grand chose, mais la lecture est plaisante à certains passages, ce qui est une expérience très réaliste somme toute, très comparable à ce que nous expérimentons au cours de notre existence, et en ce sens je pense que c’est un livre qui mérite d’être récompensé par un prix littéraire « 
La pensée de Nico résume parfaitement ce que j’ai pensé du dernier roman de Jérôme Attal.
1/ C’est bien écrit et on ne lâche pas le roman. Lu d’une traite les 210 pages du roman.
2/ c’est une histoire et un récit dont je peux effectivement me passer. Déjà maintes fois objets de roman : la jeunesse, la vie estudiantine , Paris ,la nuit , un peu d’intellectualisme et les amours.
3/ la lecture est plaisante et réaliste. Elle restitue d des moments d’existence qui peuvent être les nôtres et ravivent souvenirs et nostalgies
4/ un prix littéraire pourquoi pas ? Paris , un petit peu de culture , d’intellectualisme sont des bonnes pioches pour un prix littéraire.
Voilà ce que j’ai pensé du livre , en totale adéquation avec cette page 206.
En définitif Jérôme Attal parle t-il du roman d’Ignacio ou parle -t -il de son propre roman ,
Vertigineuse page 206.
Reste que ce roman a une histoire.
Celle de Nico, 25 ans, étudiant en histoire de l’art et chanteur dans un groupe.
Il est subjugué et amoureux fou de Laura qu’il rencontre dans une soirée.
C’est le début d’un apprentissage , d’une traversée de Paris. On ira du Quartier Latin à la Bastille. On ira faire un tour sur la tombe de Gainsbourg. On réfléchira sur les ressemblances , les connivences, les coïncidences entre les peintures de van Gogh, Gauguin et Francis Bacon.
On apprendra ce qu’est la syllogomanie.
On traversera l’âge des amours égoïstes.

Entre  » on peut essayer, à chacun de faire son opinion  » et  » agréable, à partager « .

Credit: Gamma-Rapho via Getty Images/Jean-Marc ZAORSKI
Jérôme Attal est principalement un écrivain qui rédige en son nom ou pour d’autres personnes.
Entre 1998 et 2006, il tient un journal intime sur son site web1,2. En tant que romancier il publie notamment, à la rentrée littéraire de septembre 2018, le roman 37, étoiles filantes, qui met en scène Alberto Giacometti et Jean-Paul Sartre dans le Paris des années 19303,4. Le roman obtient le Prix de la rentrée littéraire des amis de Gonzague et le Prix coup de cœur du Clos de Vougeot. Il publie également des livres pour la jeunesse et des nouvelles.
En plus de deux albums personnels, Jérôme Attal est également l’un des paroliers de plusieurs chanteuses et chanteurs français1. En octobre 2018, il rédige par exemple, sur une musique de Yodelice, la chanson L’Amérique de William du dernier album de Johnny Hallyday5. En décembre 2020, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM) lui décerne le Grand Prix de la chanson française, catégorie créateur6.
Enfin, il a écrit plusieurs scénarios ou dialogues pour des films.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s