Alma de JMG Le Clézio . Folio. 💛💛💛

Alma par Le Clézio

Première approche de la littérature de JMG le Clézio avec Alma.
Le mot approche me parait le plus judicieux car il me fait penser aux approches lors des randonnées en montagne. D’abord une longue marche en fond de vallée avant d’attaquer un col et enfin l’arrivée au sommet.
Il en fut de même pour le livre de JMG le Clézio.
Une longue marche pour apprendre à découvrir Maurice , son histoire, ses paysages, ses hommes et ses femmes.
L’attaque du col plus délicate avec des allers retours entre différentes époques et divers lieux.
Enfin l’arrivée au sommet qui permet d’embrasser l’ensemble du paysage et de comprendre la diversité de l’histoire.
Voila ce que j’ai ressenti à la fin de la lecture d’Alma.
J’ai ressenti cette identité mauricienne , teinté des Pays Bas, d’Empire Britannique ou encore de France.
Une entité qui disparait comme a disparu le Dodo.
Dodo , l’animal ou Dodo le clochard, le hobo magnifique ?
Que reste t il d’Alma, des plantations , de la luxuriance de Maurice , de la vie créole ?
Il reste un peu de ce créole dans les textes de Dodo , ce clochard mis de côté mais qui perpétue l’âme mauricienne.
Roman de l’illusion alors que les temps modernes égrènent inlassablement leurs heures commerciales et mondialistes..

——————————————————————————————

Après l'affaire Matzneff, J.M.G Le Clézio quitte le Renaudot | Le HuffPost

Jean-Marie Gustave Le Clézio, plus connu sous la signature de J.M.G. Le Clézio1, né le 13 avril 1940 Ã  Nice, est un Ã©crivain de langue française, comme il se définit lui-même2,3. De nationalités française et britannique, il est fortement imprégné par la culture mauricienne et bretonne de sa famille.

Il connaît très vite le succès avec son premier roman publié, Le Procès-verbal (1963). Jusqu’au milieu des années 1970, son Å“uvre littéraire porte la marque des recherches formelles du Nouveau Roman4. Par la suite, influencé par ses origines familiales, par ses incessants voyages et par son goût marqué pour les cultures amérindiennes, Le Clézio publie des romans qui font une large part à l’onirisme et au mythe (Désert et Le Chercheur d’or), ainsi que des livres à dominante plus personnelle5, autobiographique ou familiale (L’Africain). Il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages de fiction (romans, contes, nouvelles) et d’essais. Le prix Nobel de littérature lui est décerné en 2008, en tant qu’« Ã©crivain de nouveaux départs6, de l’aventure poétique et de l’extase sensuelle, explorateur d’une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante7 Â». Son Å“uvre est traduite en 36 langues8.

——————————————————————————————

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s